CONNAISSEZ-VOUS L'AFRIQUE ?

 

D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées[1]. Avec une population de plus d'1 milliard habitants (2010)[2], les Africains représentent 16,14 % de la population mondiale. Le continent est bordé par la mer Méditerranée au nord, le canal de Suez et la mer Rouge au nord-est, l’océan Indien au sud-est et l’océan Atlantique à l’ouest. L’Afrique comprend 48 pays en incluant Madagascar, et 53 en incluant tous les archipels[3].

L’Afrique chevauche l’équateur et englobe de nombreux climats : tempérés au nord et au sud, chauds et désertiques le long des tropiques, chauds et humides sur l'équateur. En raison du manque de précipitations régulières et d’irrigation, tout comme de glaciers ou de systèmes montagneux aquifères, il n’y existe pas de moyen de régulation naturel du climat à l’exception des côtes.

Suivez ce lien pour la suite:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Afrique

LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE, UNE BREVE ANALYSE

 

L'Afrique a toujours navigué à vue en matière de développement, jusqu'à ce jour nous sommes dans un chantier sans plan et chacun construit comme il entend et où il veut : en Afrique développement = désordre, perte énorme, comédie trompeuse et bien organisée.  Le développement en Afrique est caractérisé par le désordre, l'absence de méthodologie, de stratégie et se termine par absence de résultats tangibles et utiles. En matière du développement, l'Afrique est un champ d'éléphants blancs :

 les projets de développement se mangent et le résultat est du verbiage avec quelques constructions précaires. Les bailleurs poursuivent les fonds pour qu'une bonne partie retourne au Nord et les Africains complices de cette comédie internationale, s'en mettent suffisamment à la poche pour produire des paperasses, les réels impacts des projets. Le développement est synonyme de la désolation car on s'entend pour tromper l'Afrique qui en a vraiment besoin mais qui vit en otage pour son progrès. Par ailleurs l'Afrique est un terrain d'essai des plans et des théories conçus ailleurs, nous affirmons tous les jours par nos pratiques une flagrante incapacité de concevoir et de pratiquer une théorie adaptée à nos réalités. Et ce déficit méthodologique et organisationnel est ce qui justifie notre régulier retour à la case de départ. Le terrain du développement en Afrique est celui de toutes les contradictions et de tous les paradoxes et cela nécessite que le développement soit repensé en Afrique.  

http://www.afrique-emergence.com/topic/index.html