BLOG MJUDISTE

BONNE LECTURE AUX PANAFRICAINS

Vous êtes tous invités à participer massivement en commentant avec amour, joie et détermination les articles publiés afin qu'une idée claire et limpide naisse  pour en tirer une conclusion à l'avancer de notre Afrique .

Nous avons besoin de vos commentaires et suggestions pour atteindre l'objectif que nous nous sommes fixé qui est de promouvoir l'unité et le développement de l'Afrique.

Nous informons tous ceux qui aimerais nous faire parvenir des articles surtout qui vont dans la même ligne droite que notre but ,sont prier d'envoyer leurs articles par email : mjuda@live.fr  en mettant dans l'objet  ARTICLE + LE TITRE DE L'ARTICLE .

Nous serons très heureux dans les plus brefs délais , faire publier vos articles car tous vous contribuez dignement  au développement de l'Afrique.

Merci pour votre compréhension,votre lecture,vos commentaires

Restez toujours connecter sur  le site  pour le bon développement du continent.

lisez et surtout profitez .

Blog spécial du Mjuda : http://mjuda.blog4ever.com

PEACE AND LOVE AFRICA

POURQUOI CONSTITUER LES ETATS-UNIS D’AFRIQUE ? (posté le 21/02/2011 à 17:05)

 

 

Commentaires

POURQUOI L’AFRIQUE RESTE EN RETARD POUR SON DEVELOPPEMENT ? (posté le 21/02/2011 à 16:36)

POURQUOI L’AFRIQUE RESTE EN RETARD POUR SON DEVELOPPEMENT?

Nous répondons à cette question en établissant la liste des obstacles majeurs au développement de l’Afrique que voici :OBSTACLES HISTORIQUES

1- L’Afrique n’a toujours pas décidé de réorienter l’horizon vers lequel le passé la destine.

2 - L’Afrique ne s’engage pas à reconstruire un peuple et un continent, divisé depuis Berlin (en

absence de toute délégation africaine), pour refuser solennellement les clauses du congrès de Berlin,

causes lointaines et fondamentales de la banalisation, de la balkanisation, de la précarisation et du

retard de l’Afrique.

3- L’Afrique n’a toujours pas fait une véritable rupture avec son passé en ayant foi enfin en ellemême

afin de guérir de sa pandémie la plus grave : l’ignorance de ce qui doit faire son progrès.

4- L’Afrique ne s’engage pas à réaliser le rêve de tout un peuple et des grandes âmes africaines :

devenir une fédération des Etats-Unis pour hâter le développement.

5- L’Afrique reste inconsciente et insouciante ne sachant pas que c’est l’union qui fait la force et que

l’unité fait la puissance.

OBSTACLES POLITIQUES ET STRATEGIQUES

6- L’unité, la liberté et la souveraineté au plan de l’indépendance politique, économique... la motivent

moins en réalité.

7- Ayant tout pour devenir la prochaine puissance du monde, elle reste désorganisée donc affaiblie de

l’intérieur.

8- L’Afrique n’a jamais une place au Conseil de Sécurité à l’ONU.

9- Elle préfère rester la grande prostituée de tous les temps (errante derrière des idéologies, dans des

fiançailles de toute sorte, tournant en rond, etc.).

10- Agir en rangs dispersés est le mode d’action des Etats africains.

11- L’Afrique n’est jamais dans une relation d’égal à égal avec les autres.

12- L’Afrique est victime de l’ingérence des autres dans ses affaires.

13- Aux yeux des autres et à ses propres yeux, l’Afrique était et demeure le continent des mineurs.

14- L’Afrique ne dispose pas d’une armée digne pour sa sécurité.

15- L’Afrique ne fabrique pas des armes, mais elle brûle depuis toujours.

16- L’Afrique reste victime de l’

oeuvre des africophages de l’intérieur et de l’extérieur.

17- L’Afrique ne s’affirme pas en tant qu’un peuple inventif, rationnel et créatif réfutant les propos

de HEGEL qui qualifie l’Africain de non inventif.

18- L’Afrique est victime d’une « préca-culture » gangréneuse.

OBSTACLES SOCIOCULTURELS

19- L’Afrique n’a jamais défini d’une part l’homme africain qu’elle souhaite et d’autre part le

système éducatif adéquat en amont.

20- L’Afrique reste victime de l’égalitarisme.

21- L’Afrique n’instaure pas la culture du travail par excellence et elle ne combat pas avec

véhémence la culture de la médiocrité.

22- L’Africain n’est pas dans un système qui le transforme en un homme de devoir et de droit.

23- L’Afrique souffre de l’absence du patriotisme au profit de l’émergence du continent.

24- L’Afrique ressemble à une jungle où les plus forts écrasent les plus faibles et les plus riches

piétinent les plus pauvres.

15

25- L’Afrique tarde à mettre en valeur à grande échelle les deux matières fondamentales du

développement (la matière grise et le temps).

26- L’Afrique n’a toujours pas défini et instauré la solidarité organique au détriment de la solidarité

mécanique.

27- L’Afrique ne se donne pas une identité réelle et ses peuples n’ont pas une identité, une seule et

définitive.

OBSTACLES RELATIFS A LA SANTE

28- L’indépendance médicamenteuse n’est même pas un rêve de l’Afrique.

29- L’Afrique ne s’est pas défini une politique efficace de santé publique et une stratégie africaine

novatrice de la lutte contre le SIDA et le paludisme.

OBSTACLES SOCIO-ECONOMIQUES

30- L’Afrique ne s’est jamais engagée dans une voie de développement véritable, original, durable,

digne…

31- L’Afrique n’a toujours pas défini, adopté et pratiqué une théorie de développement adéquate.

32- L’Afrique n’a aucune politique continentale pour mettre en valeur ses ressources.

33- L’Afrique reste victime du pillage de ses ressources humaines, naturelles, etc.

34- L’Afrique reste un continent consommateur insatiable.

35- L’Afrique reste un continent assisté.

36- L’Afrique reste un continent d’accaparement.

37- L’Afrique n’a jamais exigé officiellement de la communauté internationale et de l’Occident en

particulier la reconnaissance de l’entreprise esclavagiste et surtout de la traite négrière comme un

crime contre l’humanité et de réclamer le dédommagement conséquent pour l’intérêt du

développement de l’Afrique.

38- L’Afrique reste une terre de désolation pour sa jeunesse.

39- L’Afrique n’a jamais créé un prix panafricain pour le développement, pour l’invention, pour la

paix, etc.

40- L’Afrique souffre du rouleau compresseur et écrasant de la mondialisation.

 

 

LA MONDIALISATION

 

Commentaires

LA JEUNESSE (posté le 19/02/2011 à 19:46)

LA JEUNESSE

 

La jeunesse n 'est pas une période de la vie,

Elle est un état d'esprit, un effet de la volonté,

Une qualité de l'imagination, une intensité émotive,

Une victoire du courage sur la timidité,

Du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

 

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années,

On devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.

Les années rident la peau : renoncer à son idéal ride l'âme.

Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs,

Sont les ennemis qui lentement nous font pencher vers la terre

Et devenir poussière avant la mort.

 

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.

Il demande comme l'enfant insatiable :

« Et après? » II défie les événements

La Jeunesse est un état d'esprit !

Et trouve de la joie au jeu de la vie.

 

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute.

Aussi jeune que votre confiance en vous-même. Aussi jeune que votre espoir.

Aussi vieux que votre abattement.

 

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.

Réceptif à ce qui est beau, bon et grand pour vous et pour l'humanité

Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

 

Si un jour votre cœur allait être mordu par le pessimisme,

Et rongé par le cynisme,

Puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard. »

 

                  Eddoh Yapi

                     MJUDA

Pour la jeunesse forte et battante d'Afrique et du reste du monde entier

 

Commentaires

LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL EST-IL IMPORTANT POUR LES AFRICAINS ? (posté le 19/02/2011 à 19:31)

LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL EST-IL IMPORTANT POUR LES AFRICAINS ?

 

Pour développer l'Afrique,il faudrait soi même se développer personnellement car cela commence par là.

Le comportement nègre doit d'abord définitivement être surpasser et l'esprit et la manière de voir les choses de l'Africain doit aussi disparaittre et il doit seulement avoir que l'optimisme dans l'esprit de l'Homme Africain. 

Le complexe d'infériorité doit avant quitté la tête de nos frères car nous sommes tous egaux et pour reconstruire et bâtir notre continent ,il faut renaitre de nouveau en éffaçant totalement nos salles idées périmées d'une ancienne époque coloniale et regarder la réalité de l'Afrique .Il faut cultiver l'amour entre nous et inculquer cela à nos enfants car l'amour est le fruit de tout bon développement dans le monde entier.

 Le MJUDA,Mouvement des Jeunes Unis pour le Développement de l'Afrique demande aux Africains de se développer personnellement en faisant des recherches sur le DEVELOPPEMENT PERSONNEL ,

 pour cela nous vous donnons quelques citations de BRUNO ORIOLI et un site pour en Apprendre.

 Citations  

  • Si tu as un doute sur l'action que tu es en train de faire, fies-toi à ton intuition. Si tu ressens une gêne, un "mauvais" stress, un "mauvais" feeling, tu devrais changer d'action car ce que tu fais en ce moment, va a l'encontre de tes valeurs.

    • ·         Ne pensez pas a ce que vous ne voulez pas car vous allez obligatoirement l'attirer dans votre vie. La loi d'attraction est ainsi. Vous attirez à vous ce sur quoi vous portez vos pensées. Donc pensez uniquement à ce que vous souhaitez vivre.

  • ·         Nous sommes le créateur de notre succès ou de notre richesse. Si le résultat que vous obtenez actuellement ne vous convient pas, il ne tient qu'a vous de changer vos pensées pour créer une nouvelle réalité plus fidèle à vos désirs.

  • ·         Sais tu que pour avoir dans ta vie réelle quelque chose qui a de la valeur tu dois d'abord l'avoir créé intérieurement. Tu dois déjà l'avoir conçu, ressenti, vécu en toi, pour le concrétiser extérieurement.

  • ·         Ne "semez" autour de vous que d'excellentes choses, car vous récolterez ce que vous aurez semé un jour ou l'autre car la loi d'attraction va s'appliquer et s'accorder aux semences que vous aurez plantées.

  • ·         Si tu écoutes sincèrement ton interlocuteur et que tu parles avec lui durant 1/2 heure, tu en sauras énormément sur lui car tu sauras en l'écoutant, en le regardant, si c'est quelqu'un qui applique la loi d'attraction pour sa réussite ou son échec. Il faut beaucoup de travail au début pour remplacer des mauvaises habitudes par des bonnes. Si vous persistez cela vous ouvrira la réussite que vous souhaitez.

  • ·         Les gens qui ont du succès sont des personnes intègres. L'êtes-vous ?

  • ·         Si vous voulez atteindre le succès prenez l'habitude de toujours finir ce que vous commencez.

  • ·         Par vos lectures, vous pouvez améliorer vos compétences, vous pouvez trouver des nouvelles idées, vous pouvez enrichir vos connaissances qui vous permettront d'atteindre plus rapidement vos objectifs.

  • ·         L'audace est un facteur clé du succès en toute entreprise. Si vous avez de l'audace, des "forces positives" vont venir à votre aide. Si vous croyez en votre succès alors agissez, n'attendez pas. Vous allez mettre en place une dynamique que rien ne pourra arrêter.

  • ·         Tu souhaites en savoir plus sur ta destinée ? Alors ne cherche pas ailleurs, en extérieur mais recherche cela en toi. Toutes les réponses s'y trouvent.

  • ·         Si tu n'as pas de passion dans le job que tu fais. Qu'attends tu pour changer ? D'être à la retraite ? De t'emmerder durant des années a faire un métier pour lequel tu n'éprouves aucun plaisir ? Sais tu que tu es l'unique artisan de ton bonheur ou de ton malheur ?

  • ·         Un esprit sain dans un corps sain. Faites attention à ce que vous mangez car vous êtes ce que vous mangez.

  • ·         Si tu veux réussir ta vie financière, ne fais rien comme la majorité. Sois toujours en avance sur celle-ci. Les opportunités sont pour la minorité, pour les personnes entreprenantes qui osent, qui prennent des risques mesurés mais qui agissent sans attendre. Dès que l'opportunité arrive au grand public, ce n'est plus une opportunité, c'est cuit. Soyez en quête d'autres opportunités et saisissez en une nouvelle.

  • ·         Mêmes si tout parait impossible, tout est possible à quelqu'un qui croit à nouveau en lui et qui se donne ensuite les moyens pour réussir sa vie.

  • ·         L'ingrédient clef dans la plus part des projets qui ont du succès c'est d'aimer ce que tu fais. Avoir un but et/ou un plan n'est pas assez. Être bien préparé académiquement n'est pas assez. L'expérience n'est pas assez. Aimer ce que tu fais dans ta carrière est la clef. (Auteur ?)

  • ·         Si quelqu'un vous demande de vous prêter de l'argent, demandez-vous pourquoi personne d'autre ne lui a prêté de l'argent. Si sa famille, ses amis, la banque, si aucun ne lui prête des sous, pourquoi vous ?

 

LA CHARITE BIEN ORDONNEE COMMENCE PAR SOIT MEME

POUR DEVELOPPER L'AFRIQUE CHAQUE AFRICAIN DOIT ETRE LUI MEME DEVELOPPER

CELA CONTRIBUERA RAPIDEMENT AU BON DEVELOPPEMENT SURTOUT DURABLE DE NOTRE CONTINENT

site internet: 

 www.developpementpersonnel.fr

 www.methode-developpement-personnel.com/

Commentaires

LA DIASPORA AFRICAINE PEUT-ELLE CONTRIBUERAU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE ? (posté le 18/02/2011 à 23:21)

La diaspora africaine peut elle contribuer au développement du continent ?

 

Rebondissant sur un article récemment publié par Grioo.com sur l'importance des transferts d'argent dans l'économie africaine, Grioo.com vous propose cette semaine de réfléchir sur le rôle que la diaspora pourrait jouer dans le développement du continent .

 Fuite des cerveaux et des intellectuels, départ des sportifs, immigration clandestine, exil des personnes qualifiées tels sont des maux qui contribuent au sous-développement de l’Afrique. Mais comment cette diaspora peut elle contribuer au développement du continent ? Beaucoup d’experts s’accordent sur le fait que l’aide de certaines diasporas africaines à leur pays d’origine est largement supérieure à l’aide publique au développement.

 Dans un article sur Grioo.com, le consultant Christian Kamayou signale que « Pour les petits pays le transfert d’argent représente une vraie manne, 12 à 16% du produit intérieur brut pour le cap vert, et jusqu’à 26% pour le Lesotho proviennent de ces transferts de fond. On comprend donc l’intérêt de faire financer partiellement le développement par les immigrés… » Cependant, l’auteur a vite fait de relativiser en s’appuyant sur une étude du Wall Street Journal « Il cite une étude sur Mexico et sur certaines villes d’Afrique montrant que la moitié de l'argent est utilisé pour les dépenses de la vie quotidienne et des biens de consommation et que uniquement 10% sont investis ou épargnés. Cet argent facile tendrait à créer un cycle autour duquel les personnes ne sont pas aussi motivés dans la recherche d'un emploi, et aucun réel développement économique apparaît ». On se rend donc bien compte que malgré l’importance des transferts d’argent de la diaspora, cette aide ne pourrait pas contribuer durablement au développement de l’Afrique.

 Il faut donc creuser d’autres pistes. En plus des maux que nous avons cités plus haut, l’auteur rappelle un autre point crucial de la dérive du continent « Les jeunes les plus énergiques et brillants quittent le pays, diminuant le capital humain. ». Cette idée épouse celle d’autres experts qui indiquent qu’avec la mutation informationnelle, la substance grise est aujourd’hui la première source de matière première. L’Afrique perd ses ressources humaines qui sont sources de développement. Cette diaspora qualifiée peut contribuer au développement du continent. En effet, dans les modèles de développement des quatre dragons, l’un des pays asiatiques doit son développement à sa diaspora qui grâce à un retour massif vers le pays d’origine a contribué à son essor. La diaspora africaine qualifiée et éparpillée partout dans le monde entier peut être un levier pour le continent. Prenons l’exemple des médecins de la diaspora qui sauvent des milliers de vie, et pourtant le continent manque parfois de ces personnes qualifiées.

 Avec les Nouvelles Technologies de la Communication et de l’Information (NTIC) une mise en réseau des médecins africains et ceux de la diaspora pourrait contribuer efficacement et rapidement aux progrès médicaux sur le continent.

On pourrait également citer l’exemple des enseignants et des informaticiens qui grâce à des séjours pendant les vacances ou un travail sur Internet peuvent former des jeunes africains. Des exemples pourraient ainsi se multiplier. La maîtrise de l’outil informatique est aujourd’hui une priorité. D’ailleurs les illettrés du 21 ième siècle ne sont plus ceux qui ne savent ni lire ni écrire mais qui ne maîtrisent pas les NTIC.

Le rôle de la diaspora pourrait également de participer en Occident aux commissions où l'on parle de l’avenir du continent, ou d’interpeller les ONG et mouvement comme le MJUDA (Mouvement des jeunes Unis pour le Développement de l'Afrique) et les médias sur les projets et l’image qu’ils véhiculent de l’Afrique. Comment peut-on admettre que l’Afrique soit le seul continent où des personnes s’auto proclament défenseurs sans que les intellectuels ne réagissent?

Le président français s’est déjà fait remarquer dans cette démarche et est en train d’être rejoint par Tony Blair qui vient de créer la Commission For Africa dont l’antenne française (avec une faible participation des intellectuels africains) poussent à un certain nombre de questionnements.

 La diaspora devrait chercher à occuper tous ces espaces de débat et de propositions sur l’Afrique.

 Comment expliquer également la faible mobilisation de la diaspora dans le mouvement altermondialiste (un article est prévu sur ce thème) qui malgré tous les effets d’annonce est aussi une machine impérialiste qui ne défend que les intérêts des pays occidentaux?

 Une réflexion peut aussi être menée sur ces multiples ONG qui agissent sans contrôlent dans les villages et villes africaines. Cette mission ne pourrait - t - elle pas être celle de la diaspora ?

 Après avoir mené une enquête auprès des ressortissants africains en France, j’ai constaté que beaucoup ne rêvent de retourner en Afrique que pour s’engager en politique. Pourtant nous savons tous aujourd’hui que l’Afrique a besoin des industries, des PME, des centres de santé,… La diaspora africaine ne devrait peut être pas penser avant tout à investir sur le continent ? Cette même diaspora qui souhaite s’engager en politique en Afrique peine à se faire entendre politiquement en France pour ne citer que cet exemple. De plus, depuis les lois de décentralisation, les collectivités territoriales du Nord doivent développer des partenariats plus justes avec leurs homologues du Sud. Une réflexion profonde peut être menée sur le rôle de la diaspora africaine dans la coopération décentralisée.

 Pour ceux qui sont intéressés par le sujet, sont invités par le MJUDA à jetter un regard sérieux sur l'Afrique qui nous appartient tous,juste un regard et contacter le MJUDA pour contribuer sur touts les plans que ce soit pour une Afrique digne,souveraine,indépendante et développer.

Toute les diasporas Africaines ,peuvent et doivent ensemble construire l'Afrique.

Commentaires

QU'EST CE QUE LA DIASPORA AFRICAINE ? (posté le 18/02/2011 à 22:37)

 

QU'EST CE QUE LA DIASPORA AFRICAINE ??????

 

La diaspora africaine est une population qui résulte de la déportation d'Africains à l'époque de la traite esclavagiste du XVIe au XIXe siècle et de leurs descendants à travers le monde.

 Ils habitent plus particulièrement sur le continent américain dans les Caraïbes, aux Guyanes (Guyane française, Guyana et Suriname), aux États-Unis, au Canada, en Amérique centrale et en Amérique du Sud (dans tous les pays sauf au Chili et Argentine). Ils sont minoritaires partout sauf aux Antilles, où la population résulte du métissage entre Européens et Africains.

 Ils habitent aussi dans l'océan Indien dans les îles Seychelles, la Réunion et à Maurice. Ils sont minoritaires dans cette dernière île.

 Dans les îles du Cap-Vert[1] et à Sao Tomé-et-Principe,[2] les Portugais ont aussi importé des esclaves qui y constituent la population majoritaire de ces deux pays aujourd'hui.

 Au XIXe siècle aux États-Unis, les Américains ont permis à des esclaves affranchis de repartir en Afrique de l'ouest où ils ont pu créer des colonies qui ont donné naissance au Libéria en 1843, on en trouve aussi en Sierra Leone.

 On peut aussi mentionner les communautés d'immigrants ou fils d'immigrants antillais :

  • En France métropolitaine venant des Antilles françaises et d'Haïti.
  • En Grande-Bretagne en provenance de Jamaïque, Trinidad-et-Tobago, toutes les anciennes colonies britanniques...).
  • En plus petit nombre au Portugal venant surtout du Cap-Vert.
  • Aux États-Unis et Canada, il y a des communautés jamaïcaines, haïtiennes, cubaines, etc.

 Enfin on peut aussi parler des immigrants africains pendant le XXe siècle en France, aux USA, en Grande-Bretagne, Canada, Pays du Golfe, etc.

 Toute la diaspora Africaine est invitée à jeter un regard sur l'Afrique qui a besoin d'eux afin de retrouver son chemin digne du développement et de paix .

  Le MJUDA ,VOUS INVITE SINCÈREMENT

 

Commentaires